2005 & 2018

Canada

Québec et les chutes du Niagara

Visite du Québec et des chutes du Niagara en 2005 ; puis retour aux chutes du Niagara en 2018 coté américain.

Chutes du Niagara

12 juillet, arrivée à Montréal par le vol Air France de 17h00 et direction la gare pour prendre notre train de Nuit Montréal-Toronto pour rejoindre la première étape : les chutes du Niagara.

La réservation peut s'effectuer sans problème de France sur internet, en plus super service (ils se sont par exemple aperçu que ma réservation comprenait un enfant de moins de 12 ans et m'ont proposé par mail une réduction...). C'est assez cher (environ 600 € A/R pour 2 adultes et 1 enfant pour faire Montréal-Niagara) mais service digne de l'avion et bon petit déjeuner.

Arrivée au petit matin à Toronto, quelques photos autour de la gare et correspondance pour Niagara Falls...

Arrivée en fin de matinée. A la sortie de la toute petite gare, pas de bus et quelques rares taxis. Nous prenons donc un taxi pour l'hôtel que nous avons choisi pour ses chambres avec vue panoramique sur les chutes. L'hôtel n'est vraiment pas très sympa et très éloigné du centre (c'est le plus loin...), mais la vue est magnifique (et nous avions essayé de trouver un hôtel à moins de 250 € la nuit).

Chutes du Niagara : 56 mètres de haut, ce ne sont pas les plus hautes du monde, loin de là, mais un volume d'eau exceptionnel. J'ai toujours rêvé, comme beaucoup de gens, d'aller aux chutes du Niagara, pour les chutes bien sûr mais aussi pour le souvenir du film avec Marylin Monroe...

Alors bien sur, balade en bateau au pied des chutes (à bord des bateaux du Maid of the Mist) et la visite de la grotte sous les chutes (journey behind the falls) sont indispensables... on arrive à faire les attractions en une demi journée, donc une nuit sur place suffit largement.

Un petit mot sur Marineland : si la visite des bassins avec orques, béluga correspond à ce que l'on peut voir dans tous les "marineland", une mention spéciale sur les deux attractions absolument fascinantes : le sky sceamer ( on vous monte à 137m de hauteur et on vous lâche à près de 100km/h...) et un grand huit vraiment très sympa, long et au milieu de la nature. Retour à la gare de Niagara en fin de journée pour reprendre le train de nuit pour Montréal et commencer la visite du Québec.

Arrivée le matin à Montréal, nous prenons possession de notre voiture et partons pour la ville de Québec.

Nous avons choisi d'arriver à Québec le 15 juillet pour profiter des 3 derniers jours du festival d'été. Très sympa, beaucoup d'attractions de rue avec entre autre les fantastiques "funambules". Nous profitons de nos trois soirées à Québec pour profiter de ses spectacles. Nous choisissons un bed and breakfast très bien placé, tout près de la rue saint Jean, mais très calme l'Heure douce. Très bon choix : la grande chambre est superbe, le petit déjeuner excellent et l'accueil (plutôt de type hôtel) simple et charmant

Québec, bien sur c'est le château de Frontenac. Inauguré en 1893, c'est en fait un hôtel. Il est magnifique et presque toujours visible, mais une petite traversée du St Laurent sur le traversier Québec-Levis permet d'avoir la plus belle vue. Balade très sympa  : tour de la vielle ville à pied par la rue St Paul jusqu'à la place Royale et remontée dans la vielle ville par le funiculaire. Une ville vraiment très très agréable, des gens toujours sympathiques, ses trois premiers jours au Québec nous font déjà aimer ce pays. Balades sur la très mignonne ile d'Orléans avec ses jolis demeures, ses fraises succulentes et un sublime chocolatier/glacier à l'extrême ouest de l'ile (facile à trouver : plein de monde) puis petit tour vers le Charlevoix avec arrêt aux chutes Sainte Anne (avec ballade dans les arbres très sympa pour les enfants).

Après ces quelques jours très agréables dans la ville de Québec, départ vers le nord avec un arrêt près du parc de la Mauricie au "Lac aux sables" à l'auberge Deveault chez Nancy et Stéphane. La petite ville est agréable avec son lac où nous allons nous baigner et nous restaurer. Mais c'est surtout pour l'arrêt à l'auberge de Nancy et Stéphane qu'il faut faire un détour dans cette petite vile. Accueil adorable, chambres très mignonnes, diner sympa avec les proprios et succulent petit déjeuner. Très agréable moment avec Nancy et Stéphane (trop court) et le "meilleur moment du séjour" pour notre fils de 10 ans...

Etape suivante  : le lac Edouard. L'endroit est vraiment très beau, beaucoup de couleurs.Nous choisissons un logement original repéré sur le guide du Routard : le village Inusit ; c'est le seul hébergement qui ne nous a pas totalement plu... sentiment mitigé... D'abord, assez cher. Ce que nous pensions être un logement mignon et sympa dans de petites tentes, sont en fait de grandes tentes ou sont posé des lits de camps (11 ou 12  je crois) où l'on entasse les clients. Quelques jours avant, des clients que nous avions rencontrés nous ont dit que le séjour avait été infernal à cause de la poussière (nous, heureusement il avait plu). Les activités mentionnées (recherche des castors...)  n'existent que sur le papier. Enfin, c'est la seule réservation pour laquelle on m'avait encaissé une caution 6 mois avant. Et puis, ambiance à l'arrivée pas très sympa. Pour résumer, nous avons passé un bon moment car nous n'étions que 8 dans tout le camp, et avec 4 personnes qui n'étaient pas venues nous étions tranquilles dans notre tente inconfortable. Quel enfer ce doit être de se retrouver au milieu d'un groupe de 80 personnes (ça arrive...) et avec en tout et pour tout 3 personnes qui s'occupent de tout le centre (repas, vaisselle, nettoyage, préparation des activités qui ce résume à des canoës qu'il faut d'ailleurs ce débrouiller à descendre soit même). Pour le prix élevé et le risque de ce retrouver entassé dans le lieu, je déconseille plutôt.

Passage par le lac Saint Jean, direction l'Anse Saint Jean (rien à voir avec le lac) sur les rives du Saguenay. L'endroit et très sympa et une croisière sur le Saguenay permet de découvrir de superbes paysages, dont des rochers aux formes bizarres. Nuit et surtout très bons repas à l'auberge des Cévennes. Endroit à recommander.

Après deux jours tranquilles et très agréables au bord du Saguenay, départ pour Tadoussac. Nous prenons le bac pour traverser le Saguenay. Après plusieurs jours de calme intense ! Tadoussac est une ville en pleine effervescence, il y a plein de choses à faire dont bien sûr une croisière pour aller voir les baleines, les bélugas, les phoques. Sympa mais cher et on ne voit pas grand chose. A l'hôtel, il nous propose d'aller voir les ours sauvages. La balades et très sympa, voir les ours aussi mais le transport dans le vieux bus scolaire qu'il faut signer à la fin et le "raconteur" à eux seuls valent le détour. Nuit au Domaine des dunes, très beaux et très grands chalets dans la nature à l'extérieur du village. L'hôtel est près de la grande dune, superbe endroit.

Deuxième partie du voyage : la Gaspésie. Nous prenons le bac rapide Forestville-Rimouski et nous partons directement dans le parc national de Gaspésie où nous avons réservé 2 nuits au gite du Mont Albert, réputé autant pour le lieu que pour sa cuisine. La réputation n'est pas surfaite et les repas sont vraiment sublimes. Le parc est agréable, seule activité, les balades à pied.

Tour de la Gaspésie avec arrêt au Parc du Forillon (bonne adresse : l'auberge de jeunesse du cap aux ours avec Langouste au menu..., la Roche Percé (l'hôtel de la cote surprise) avec une vue splendide des chambres puis Carleton (au très sympa gite de la Coule Douce - possibilité de pêche aux saumons). Ballades agréables en Gaspésie, mais la région, les villages sont moins beaux que dans le reste du Québec et beaucoup de kilomètres à faire.

Un grand moment du voyage : le superbe parc national du Bic (parc marin) avec balade en canoë de mer au coucher du soleil. Endroit superbe, on peut aller voir les phoques se dorer sur les rochers au bord de la plage. Autre grand moment, l'auberge complètement délirante Auberge du mange grenouille , c'est un endroit qu'il faut absolument découvrir : entrée, salle à manger, chambre avec poupées et lits à baldaquin, une vue superbe et même un jacuzzi à l'extérieur. On y mange tout particulièrement bien.

Trop de route pour rentrer directement à Montréal, nous décidons donc de nous arrêter à Saint Jean port joli. Très bonne idée, la ville est bien mignonne et nous en profiterons le lendemain pour visiter une érablière (Dechesnes : très sympa). Nuit au gite du Bois Joli, accueil très sympa, en bordure du Saint Laurent.  Très bon moment et on vous conseillera pour les restaurants et les visites d'érablières. Pour les amateurs de motos (comme moi...), faire un petite visite du musée de l'histoire de la moto (www).

Deux derniers jours à Montréal, visite de la ville à Vélo. 

BUDGET pour 3 semaines pour 3 personnes (2 adultes et 1 enfant) : Hôtel : 2300 €, Train : 580 €, Activité: 600 €, Voiture/essence : 800 €, Repas : 1000 €, Avion : 2230 €

 
 

Jean-Michel

Thivel